1

Le diabète qu’est-ce que c’est ?

  

Le diabète touche 3,5 millions de Français et près de 425 millions d’individus dans le monde. Cette maladie, associée souvent à tort uniquement à un excès de consommation de sucre et à l'obésité, reste encore mal connue du grand public.

 

 

Définition du Diabète

Le diabète se définit par une élévation anormale et chronique du taux de sucre dans le sang, appelé glycémie. Une personne est considérée comme diabétique quand sa glycémie est à deux reprises dans la plage " résultat anormal" ci-dessous.

 

Critères diabète-Tableau

 

Cette hyperglycémie chronique est essentiellement due à l’insuffisance ou à l’inefficacité de l’insuline, hormone essentielle à l’assimilation et au stockage du glucose par les cellules.

 

Régulation de la glycémie : action de l’insuline et du glucagon

cycle-glucagon

 

L’insuline et le glucagon secrétés par le pancréas ont un effet antagoniste.

L’insuline assure le transport du glucose assimilé lors d’un repas depuis la circulation sanguine vers les cellules de l’organisme où il est converti en énergie et stocké. Son action a un pouvoir hypoglycémiant (qui abaisse le taux de glucose dans le sang).

Le glucagon possède une fonction hormonale opposée à celle de l'insuline, puisqu'il libère du glucose dans le sang (fonction hyperglycémiante) lorsque le pancréas détecte une glycémie trop basse.

En cas de diabète, cet équilibre hormonal n’est plus assuré. Selon le type de diabète, le manque d’insuline ou l’incapacité des cellules à y répondre, se traduit par des niveaux élevés de glucose dans le sang (hyperglycémie).

 

Les deux principaux types de diabètes

On distingue principalement deux types de diabète : le diabète de type 1 qui touche environ 10% des diabétiques et le diabète de type 2 qui en touche 90%.

 

Le diabète de type 1 ou insulino-dépendant est une maladie auto-immune ; les cellules pancréatiques secrétant l’insuline sont progressivement détruites par le système immunitaire du malade avec pour conséquence une déficience en insuline. Les causes de ce processus ne sont pas totalement comprises, mais une susceptibilité génétique combinée à des facteurs déclencheurs environnementaux, tels qu’une infection virale, des toxines ou certains facteurs alimentaires, est impliquée. La maladie peut se développer à tout âge, mais apparaît le plus souvent à l’enfance ou à l’adolescence avec un pic entre 10 et 14 ans.

  

Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant est la forme la plus répandue de la maladie. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie chronique :

 

→ Le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’insulinopénie.

 

→ Le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais cette insuline agit mal, on parle alors d’insulinorésistance.

  

Les causes du diabète de type 2 ne sont pas totalement comprises, mais il existe un lien étroit avec le surpoids, l’obésité, l’âge, l’ethnicité et surtout les antécédents familiaux.

 

Le diabète de type 2 touche généralement des adultes plus âgés, mais il est de plus en plus souvent observé chez des enfants, des adolescents et des adultes plus jeunes en raison de l’augmentation des taux d’obésité, de l’inactivité physique et de la mauvaise alimentation.

 

Comment se traite le diabète de Type 1 ?

Le diabète est une maladie chronique qui nécessite un traitement à vie.

Les diabétiques de Type 1 ne produisant progressivement plus d’insuline doivent s’en administrer plusieurs fois par jour afin de maintenir leur glycémie sous contrôle et ne peuvent survivre sans.

 

Sur le marché français, il existe une trentaine d’insulines commercialisées par trois laboratoires pharmaceutiques : Lilly, Novo Nordisk et Sanofi. On distingue les différentes insulines en fonction de leur durée et rapidité d’action. Le schéma "insulinique" (manière de combiner les différentes insulines pendant les 24h d'une journée) idéal, c’est-à-dire celui qui mime le mieux le fonctionnement naturel du pancréas est le schéma qu’on dénomme basal - bolus. L’insuline basale, aussi appelée insuline pour vivre, correspond à une ou deux injections d’insuline lente. L’insuline pour manger (insuline prandiale) est apportée par un bolus, c’est-à-dire une injection d’insuline rapide au moment des repas, en fonction du nombre de glucides ingérés.

 

Les diabétiques s’administrent de l’insuline :

  • Soit sous forme d’injections (injection d'insuline avec une seringue ou un stylo),
  • Soit avec une pompe à insuline, appareil portable ou implantable destiné à administrer l’insuline en continu.

Principaux traitements du diabete.V1

 

Comment se traite le diabète de Type 2 ?

Le traitement du diabète de Type 2 s’adapte à l’évolution de la maladie.

 

Stade 1 : l’adoption d’une meilleure alimentation et la pratique régulière d’une activité physique constituent un véritable mode de traitement, et peuvent aider à éviter le recours aux médicaments.

 

Stade 2 : si ces mesures ne suffisent pas, les médecins peuvent prescrire un ou plusieurs médicaments oraux antidiabétiques qui ont pour effet de diminuer la glycémie ou d’aider à la contrôler. La metformine est la pierre angulaire du traitement chez la grande majorité des diabétiques de Type 2. Son action permet de diminuer la résistance à l'insuline, permettant à l'organisme d’utiliser plus efficacement le glucose, sans risque d’hypoglycémie. Elle favorise aussi la perte de poids.

 

Stade 3 : une injection d’insuline le soir peut s'imposer lorsque les médicaments oraux ne suffisent plus, la sécrétion d'insuline diminuant avec le temps.

 

Les complications liées au diabète

La stabilisation de la glycémie est un combat permanent pour les personnes diabétiques. Un diabète mal équilibré peut être lourd de conséquences sur le long terme. Des taux de glycémie en permanence élevés provoquent des lésions vasculaires généralisées touchant le cœur, les yeux, les reins et le système nerveux. Le diabète est l’une des principales causes de maladies cardiovasculaires (MCV), de cécité, d’insuffisance rénale et d’amputation de membres inférieurs.

complications_diabètes
Décryptage#1
* * *

* * *

Symptômes du diabète de type 2

Symptômes du diabète de type 2

* * *

* * *

Fonctionnement d’une pompe à insuline

Fonctionnement d’une pompe à insuline