2

Le Diabète, conséquence humaine et économique de l’épidémie

Le diabète, première maladie chronique en France

Les affections longues durées (ALD) sont des maladies dont la gravité et/ou le caractère chronique nécessitent un traitement prolongé pris en charge à 100% par la collectivité. En 2017, 10,7 millions de personnes affiliées au régime général de l'Assurance maladie bénéficient du dispositif des affections de longue durée (ALD), soit 17% des assurés. Le diabète figure de loin en tête de la liste des ALD.

   

Top 5 des maladies en France

  

→ La France compte 3,7 millions de diabétiques et ce nombre augmente de près de 3% chaque année.

 

→ 1 personne sur 20 est diabétique en France, soit un taux de prévalence de 5% qui a été multiplié par deux depuis les années 2000 (2,6%).

 

→ La maladie tue plus de 34 000 personnes par an, soit dix fois plus que les accidents de la route.

 

→ Le coût du diabète en France s’élève à 15,5 milliards d’euros, soit près de 10% des dépenses de santé.

 

Évolution et prévalence du diabète au niveau mondial

 

progression_diabete

L’ampleur de la maladie est inquiétante. La prévalence du diabète (% de la population mondiale affectée) a quasiment doublé depuis les années 2000. Le nombre de diabétiques a été multiplié par près de trois sur cette période avec de fortes disparités selon les continents.

 

Nombre de personnes diabétiques et prévalence par zone géographique

Carte - Monde : Nbre de personnes diabétiques

 

A l’instar d’autres maladies non transmissibles, la hausse du diabète se fait surtout ressentir dans les zones urbaines des pays à faible et moyen revenu. Les régions de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique Occidental constituent l’épicentre de la crise du diabète : la Chine compte à elle seule 121 millions de personnes atteintes de diabète et l’Inde 74 millions.

  

La prévalence du diabète a quadruplé aux États-Unis depuis les années 1980, touchant 30,2 millions d’Américains en 2017, soit près de 13% de la population. La maladie est la conséquence majeure de l’augmentation de l’obésité outre-Atlantique, générée par des habitudes alimentaires néfastes. Plus de 36% de la population américaine est obèse, selon l’agence fédérale chargée de la prévention des maladies.

 

A l’opposé, l’Afrique présente le taux le plus faible (3,3% en 2017) en raison de la sous-nutrition, d’un taux d’obésité inférieur et d’une urbanisation moins importante.

 

Le coût humain du diabète

 

Bandeau - Le coût humain du diabète

  

Le diabète représente 10,7% de la mortalité mondiale. Ce chiffre est plus élevé que le nombre combiné de décès en 2015 dus au sida (1,1M), à la tuberculose (1,8M) et au paludisme (0,4M).

 

Néanmoins, face à l’inégalité des systèmes de soins et de l’accès aux traitements coûteux (antidiabétique, insuline), la maladie est beaucoup plus mortelle en Afrique et en Asie. A titre d’exemple, il y a trois fois plus de diabétiques sur le continent américain que sur le continent africain mais autant de décès liés à la maladie. Ces données montrent que les investissements, la recherche et les systèmes de santé sont trop lents à répondre au fardeau du diabète en Afrique et restent essentiellement ciblés vers les maladies infectieuses.

   

Le diabète, fardeau économique pour nos systèmes de santé

 

Bandeau - Diabète : coût en 2017

 

Outre le coût humain, le diabète a un coût économique qui pèse fortement sur les systèmes de santé. La majorité des pays consacrent de 5% à 20% de leurs dépenses de santé au traitement de cette maladie.

 

Outre le coût des traitements (antidiabétique, insuline…) dont les prix ont explosé ces quinze dernières années, c’est essentiellement les complications de la maladie qui engendrent les plus grosses dépenses.

 

Ces dernières ont plus que triplé sur la dernière décennie passant de 200 Mds € en 2006 à 637 Mds € en 2017 (population 20-79 ans), soit une croissance moyenne des dépenses de l’ordre de 12%/an.

 

Les États-Unis sont les premiers consommateurs en soins de santé associés au diabète avec un budget de 305 Mds €, soit 10 208 $ par personne représentant 48% des dépenses mondiales, loin devant la Chine (97 Mds €).

 

Des prévisions alarmantes pour 2045

 

Bandeau - 629 millions de diabétiques

  

Le taux de prévalence devrait augmenter partout dans le monde. Aux États-Unis, il devrait passer de 13% en 2017 à 14,8% (+1,8 pt) en 2045. En Europe, ce chiffre devrait augmenter de 8,8% à 10,2% (+1,4 pt) sur la même période.

  

Face à ces prévisions alarmantes et son poids économique et humain, le diabète est une véritable bombe à retardement. Pour la désamorcer, nos systèmes de santé devront investir massivement dans la détection, la prévention de la maladie et dans sa meilleure prise en charge afin d’éviter les complications nombreuses et mortelles du diabète.

 

Les innovations de santé auront un rôle décisif à jouer dans la prévention de la maladie et de ses complications.

Décryptage#2
Top 5 des pays atteints par le diabète

Top 5 des pays atteints par le diabète

Nombre de décès dus au diabète (20-79 ans) en 2017

Nombre de décès dus au diabète (20-79 ans) en 2017

* * *

* * *