5

Les sujets qui font l’actualité

 

Logo-Doctolib-150x46

Poursuite du déploiement de la télémédecine avec la mise en place du remboursement pour la téléexpertise en 2019  

2018 a initié le déploiement de la télémédecine à travers le remboursement des actes de téléconsultation qui pourrait accélérer dans les prochains mois. Et Doctolib, nouvelle licorne française forte de sa récente levée de fonds de 150M€ est sur les starting-blocks. La start-up compte rapidement proposer aux médecins une nouvelle offre mettant à leur disposition un outil vidéo sécurisé pour dialoguer avec leurs patients, obtenir un télépaiement, et envoyer l'ordonnance par mail pour 79 euros par mois, mais également depuis fin décembre par l’accès sécurisé autorisé des patients à leur médecin ou à l’hôpital par l’intermédiaire de l’équipement de la pharmacie de proximité.

2019 poursuit ce déploiement en élargissant le remboursement à certains actes de téléexpertise (sollicitation d’un avis de médecin à distance de la part d’un confrère, en raison de sa formation ou de sa compétence particulière) depuis le 10 février 2019.

Rappelons que les prévisions budgétaires 2018 du gouvernement prévoit 500 000 actes de téléconsultation en 2019, 1 million en 2020, puis 1,3 million en 2021. Doctolib

logoPherecydes-pharma-150x44

Des virus bactériens pour lutter contre les bactéries multi-résistantes

Pherecydes Pharma a utilisé avec succès un traitement utilisant des bactériophages (virus naturels des bactéries) afin de traiter un patient souffrant d’une rechute d’infection au staphylocoque doré. La société utilise les capacités naturelles des virus bactériens, afin de détruire spécifiquement les bactéries pathogènes. Cette première, dans un environnement de production maîtrisé, positionne la phagothérapie comme une piste prometteuse de lutte contre les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques. Pherecydes Pharma

Logo-CES2019

Les start-up françaises de la santé démontrent leur potentiel sur un des secteurs phares du CES 2019

A l’aube de l’avènement de technologies industrielles majeures, les start-up françaises ont prouvé par leur poids (17,5% de la délégation Frentech) et par leurs innovations qu’elles s’intégraient pleinement à ces évolutions qui auront un fort impact en e-santé qu’il s’agisse de la 5G (chirurgie à distance, téléconsultation en temps réel sans latence), de la 8K (radiologie), des assistants vocaux (biomarqueurs vocaux), de la 3D (modélisation d’organes), ou des dispositifs d'intelligence artificielle (IA). Elles ont également su créer l’événement au travers de tendances spécifiques comme la neuromodulation pour agir contre les boucles de la douleur en inhibant le système nerveux, la sleeptech pour permettre un monitoring grand public des troubles du sommeil ou encore des avancées marquantes en modélisation 3D des organes pour une meilleure simulation des opérations.

Logo-CHU-Amiens-150x90

Première au CHU d’Amiens : ablation au laser d’une tumeur au cerveau sans ouvrir la boîte crânienne du patient

En approche classique, l’ablation des tumeurs au cerveau nécessite le décalottage préalable de la boîte crânienne (craniotomie). Il s’agit d’un geste particulièrement traumatisant dont la réparation (osseuse) requiert une période de consolidation de trois à six mois. Au CHU d’Amiens, la coordination des équipes de neurochirurgie, d’imagerie et d’anesthésie a permis de procéder à l’ablation d’une tumeur au cerveau par laser sans infliger de traumatisme préalable à la boîte crânienne. Cette approche mini-invasive s’est effectuée sous IRM pour un contrôle en temps réel du déplacement de la sonde laser dans le cerveau du patient.

Cette intervention ouvre la voie à différentes procédures de neurochirurgie telles que la chirurgie de l’épilepsie. CHU Amiens Picardie

Biotech-Valley-150x60

Naissance d’une future Biotech Valley dédiée au vieillissement en Occitanie

Le projet de création du centre "Inspire" (Institut pour la prévention, le vieillissement en santé et la médecine régénératrice) devrait voir le jour d’ici quatre ans sur le site de Langlade et ainsi rejoindre l'Oncopole, le gérontopôle et des industriels de la biotech qui s’y trouvent déjà pour y former un bio-campus de dimension internationale.

Ce centre précurseur et innovateur, unique en France, sera dédié aux nouvelles voies thérapeutiques contre les plaques séniles, la recherche sur les cellules-souches, la médecine régénérative, mais aussi la création d’applications Internet, permettant d’alerter en cas de fragilité liée à la dépendance.

Très engagés dans ce projet aux côtés de l’Inserm, le CHU de Toulouse, l’Université Paul Sabatier, les partenaires industriels et les collectivités ont particulièrement soutenu ce projet dont le budget s’élève à 550 M€ dont 57 M€ investis sur dix ans par la région.

Logo-Live-out-150x74

Live-Out va commercialiser prochainement une solution de réalité virtuelle destinée à lutter contre la dépression de la personne âgée en EHPAD

La dépression touche 33% des résidents d’EHPAD. En partenariat avec l’hôpital de Tréguier et le laboratoire de psychologie cognitive de Rennes 2, la start-up Live-Out élabore des solutions de réalité virtuelle adaptées à la personne âgée. Au terme d’une année de tests, Live-Out va commercialiser la solution Escapad 360 qui a déjà permis à plus de 70 seniors pensionnaires de l’hôpital de Tréguier de voyager à travers le monde par la réalité virtuelle. Dans plus de 90% des cas, les soignants ont pu constater une amélioration de l’humeur et des performances cognitives de leurs patients. La réalité virtuelle constitue en effet un champ en cours d’exploration pour traiter les troubles de l’humeur et du comportement (phobies, dépressions…). Live-Out

 

LogoCA-store-WT-150x70T

Découvrez l’émission Tech diffusée par CA Store consacrée à la santé connectée 

Découvrez les enjeux et les défis de la médecine du futur en visionnant les deux émissions What The Tech diffusées par CA Store et consacrées à la HealthTech :